Article à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes, Léna le Falher, 25 novembre

A l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes de cette année 2020, marquée par la pandémie de COVID-19, cet article s’intéresse aux réponses apportées – ou à apporter – dans la gestion des violences faites aux femmes, pendant et après la crise sanitaire. Les politiques de confinement, en France et à l’international, adoptées dans l’objectif d’enrayer la propagation du virus, mais aussi la fermeture des écoles et de certains de services, la restriction des déplacements, et avec elles la réduction des interactions sociales et l’aggravation des conditions socio-économiques, exacerbent la vulnérabilité des femmes face à leur conjoint violent.

Lire la suite