Covid-19 et droits humains – Lutte contre les violences conjugales

L’AADH propose de traiter via ses avocats membres plusieurs thématiques sur le sujet du covid-19 et droits humains. Un premier article rédigé par François Barrière et Aurore Martinelli, respectivement counsel et collaborateur au sein du cabinet Skadden, Arps, Slate, Meagher & Florm s’attarde sur la lutte contre les violences conjugales durant la crise du covid-19.

En France, en moyenne 290 000 femmes et 82 000 hommes sont victimes chaque année de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint1.  Dans de nombreux cas, les mesures de confinement prises pour faire face à la crise sanitaire actuelle contraignent ces femmes à partager leur domicile avec leur agresseur 24h/24 (le domicile devient comparable à un lieu de séquestration2). Pour celles-ci, et pour les autres, le risque de subir de telles violences est réel. Les violences intrafamiliales sont en hausse : elles ont progressé de 32 % dans les zones gendarmerie, et de 36 % pour la préfecture de police de Paris.

Lire la suite