Enfance précarité zéro

Shape

Importance du projet

Plusieurs dizaines de milliers d’enfants migrants en grande vulnérabilité sont aujourd’hui présents en France. Certains sont pris en charge par les autorités mais beaucoup sont laissés pour compte pendant de longs mois et se retrouvent très isolés, parfois même exposés à des réseaux criminels et à des risques de traite des êtres humains.

Les problématiques d’accès au droit pour ces jeunes sont donc nombreuses, eux qui doivent passer par des procédures très complexes pour pouvoir s’intégrer dans la société française. De l’accès à l’hébergement à l’obtention d’un titre de séjour en passant par la demande d’asile, le succès des procédures dépend bien souvent de la qualité de l’assistance dont ces jeunes bénéficient. Il est donc essentiel d’assurer leur suivi par des personnes compétentes et investies, en travaillant étroitement avec les différents acteurs gravitant autour d’eux.

L’AADH a toujours joué un rôle de passerelle entre le milieu associatif et celui des avocats, depuis 2018 elle met à profit ce réseau d’avocats volontaires pour assister les acteurs de la protection de l’enfance et les mineurs non accompagnés dans les nombreuses démarches auxquelles ils sont confrontés.

problématiques identifiées

  • Les jeunes connaissent mal leurs droits et ont du mal à les défendre
  • Les professionnels accompagnant ces jeunes manquent de formation et d’expertise juridique
  • Les dispositifs étant souvent saturés, les professionnels n’ont pas le temps d’accompagner chaque jeune de façon optimale
  • Les relations entre les différents acteurs sont souvent tendues

solutions proposées

  • Former les professionnels qui encadrent les jeunes (juristes, avocats, travailleurs sociaux, bénévoles associatifs) sur les domaines juridiques les plus pertinents
  • Accompagner ces jeunes dans leurs démarches administratives et juridiques (demande d’un titre de séjour ou demande d’asile, saisine du juge des enfants, relations employeur, accès à l’emploi, accès à l’hébergement…)
  • Assister et de les représenter en justice (recours en cas de refus d’un titre de séjour ou du droit à l’asile, demande de placement à l’aide sociale à l’enfance, recours, procédures pénales contre des réseaux de traite…)
  • Mener à bien des recherches et de rédiger des courriers/recours pour soutenir l’action des associations accompagnant les enfants en migration et, le cas échéant, leur famille
  • Faciliter leur intégration en France en mobilisant tous les acteurs de la société y compris les entreprises.

L’AADH propose enfin un appui juridique plus large sur les activités de l’association partenaire  travaillant en lien avec ces jeunes : relecture d’actes, conseil juridique en droit social, en droit public, en droit des associations, etc.

Expertise

L’Alliance dispose d’un large réseau de plus de 26 000 avocats membres dans le monde et apporte son aide à plus de 170 ONGs Partenaires.  
Dans le cadre de son programme de protection des enfants en migration créé en 2018, l’AADH traite plus de 80 requêtes par an, a formé plus de 150 avocats/juristes ainsi qu’une centaine de travailleurs sociaux, et travaille en partenariat avec une quinzaine d’associations de défense des droits des étrangers (MSF, Safe Passage, Utopia 56, Apprentis d’Auteuil, …).

notre valeur ajoutée

  • Mise à disposition d’une assistance administrative et juridique gracieuse à destination des MNA
  • Actions de formation auprès des acteurs clés du parcours des MNA
  • Relations de confiance entre l’AADH et l’ensemble des acteurs impliqués dans la procédure d’asile à destination des MNA (associations, travailleurs sociaux, conseils départementaux, avocats)
  • Réactivité et souplesse

Bénéfices pour les partenaires

  • Accompagnement administratif et juridique gracieux de MNA
  • Implication personnelle d’avocats et juristes engagés
  • Accès à un interlocuteur de confiance unique assurant la transmission et le suivi des dossiers
  • Accès à des formations et outils adaptés à leurs besoins

ils nous soutiennent dans nos actions

Kids in Need of Defense (KIND) est la principale organisation qui défend les droits des enfants migrants et réfugiés non accompagnés aux États-Unis. En 2008, KIND a été fondée par la société Microsoft et l’envoyée spéciale du HCR Angelina Jolie pour combler le manque de services juridiques pour les mineurs non accompagnés.

Grâce à des partenariats stratégiques, l’organisation offre une représentation juridique gratuite aux enfants réfugiés et migrants dans tout le pays. Au cours des dix dernières années, KIND a élargi ses services afin de développer une stratégie globale pour répondre aux besoins de ces enfants et aux causes systémiques de la migration forcée.

Depuis 2019, KIND travaille en partenariat avec quatre ONG en Europe pour renforcer la protection juridique des enfants migrants et réfugiés non accompagnés. Grâce à l’Alliance des Avocats pour les Droits de l’Homme en France, European Lawyers à Lesvos en Grèce, et l’Immigrant Council of Ireland et The Irish Refugee Council, en Irlande ils forment et encadrent des avocats pro bono pour représenter les mineurs non accompagnés. Ils plaident également au niveau européen aux côtés de Child Circle à Bruxelles, pour une meilleure protection systémique des enfants non accompagnés.

Actualités

📢L’AADH et d’autres associations s’unissent afin de saisir le comité des droits de l’enfant de l’ONU pour demander une enquête sur les violations des droits des mineurs non accompagnés en France.

Press Release – Committee on the Rights of the Child – UAMs – France